réalisations

> Retour aux galeries

Bois vert

Depuis quelques années, j’ai pris l’habitude de glaner des morceaux de bois. Comme le dit ma fille de cinq ans : « nous allons chercher des trésors ». Je les taille à la main, souvent sur place, et les transforme en objets usuels, fonctionnels, simples. Les moments passés à « sculpter » sont délicieux. Il y a l’endroit où je me trouve, le bois entre mes mains et les copeaux qui se détachent sous la lame du couteau. Je n’invente rien, les formes et les gestes existent depuis la nuit des temps. C’est un trait d’union entre les souvenirs de l’enfance, d'un grand-père, d’un lieu ou d’un arbre.